Měník

Le territoire du village de Měník est colonisé depuis des temps très anciens. La nécropole de champs d’urnes de type silésien ayant été découverte en 1888 en est la preuve. En 1599, la ville de Nový Bydžov rachète la cour, tous ses champs, hameaux et serfs à Martin Měnický de Červená Ves (Červeněvsi). Les serfs de Měník ont participé aux grandes émeutes de 1775 et ont forcé les seigneurs de la mairie de Nový Bydžov à parceller la cour locale. Dès les années quatre-vingt du 18ème siècle, ils sont ainsi devenus propriétaires de leurs terres, ils ne devaient plus rendre de corvées et leur obligation de travailler a été transformée en rente en argent qu’ils ont dû payer jusqu’en 1848.

Visite virtuelle

rop eu